Fille aux bras croisés devant une école.

Formation plutôt que mariage précoce

A l'école plutôt que devant l'autel

Le mariage d'enfants et le mariage forcé sont considérés comme une violation des droits humains. Cette pratique menace la vie, la santé et l'avenir de millions d'enfants à travers le monde - en particulier des filles.

La place des enfants est à l'école et pas devant l'autel !

Plan International s'engage par un travail de sensibilisation et d'information ainsi que par différents projets dans le monde entier pour que les filles puissent être des filles et ne soient pas mariées de force.

Des faits sur le mariage d'enfants

Toutes les trois secondes, quelque part dans le monde, une fille ou une jeune femme est mariée de force avant l'âge de 18 ans.

Chaque année, au moins 12 millions de filles sont forcées de se marier avant leurs 18 ans.

Dans les pays en développement, une fille sur trois se marie avant l'âge de 18 ans, et une sur sept avant l'âge de 15 ans.

Les filles qui se marient avant l'âge de 18 ans sont plus souvent exposées à la violence domestique et sont moins souvent scolarisées.

Dans le monde, on estime que 115 millions de garçons et d'hommes ont été mariés étant enfants.

Une fille est trois fois plus à risque d'être mariée pendant son enfance si elle n'a pas accès à l'éducation.

L'éducation est l'arme de la femme 💪 📖

Notre plan contre le mariage d'enfants

Par l'éducation et la sensibilisation des communautés, Plan International s'engage pour l'abolition du mariage des enfants. Nous facilitons également l'accès des jeunes femmes aux services de santé et à l'information sur des sujets tels que la planification familiale ou la santé et les droits sexuels et reproductifs.

Plan International s'engage en particulier pour que les filles aient accès à l'éducation, qu'elles puissent aller à l'école et qu'elles terminent leur scolarité obligatoire. L'expérience a montré que les femmes qui ont terminé leurs études se marient plus tard, deviennent mères plus tard et sont en meilleure santé.

 

Une approche holistique

Les programmes éducatifs de Plan International n'améliorent pas seulement les conditions de scolarisation des filles, par exemple en construisant des toilettes séparées. Plan International Suisse forme et sensibilise également les enseignant·e·s et encourage les filles à terminer leur scolarité. 

Lors de discussions avec les enfants, les parents et les communautés, nos équipes expliquent les conséquences négatives à long terme des mariages d'enfants. Des représentations théâtrales, des projets vidéo et radiophoniques sur le thème du mariage des enfants et des panneaux d'information avec des images attirent l'attention sur les conséquences du mariage précoce de manière vivante. Ceci est particulièrement important dans les régions à fort taux d'analphabétisme et à forte tradition de transmissions orales et de représentations de danse.

 

Travailler ensemble contre le mariage précoce

Dans les clubs d'enfants et de jeunes, les enfants discutent de sujets qui les préoccupent et trouvent le courage de les aborder devant les adultes et de défendre leurs droits.

En coopération avec des ministères, des organisations non gouvernementales internationales et nationales ainsi qu'avec des associations de femmes, Plan International mène des actions publiques et des campagnes qui attirent l'attention sur les conséquences de pratiques dangereuses comme le mariage des enfants.