Mädchen in Indien mit Megaphon
Am Weltmädchentag erheben Mädchen und junge Frauen ihre Stimme. ©Plan International

Le 11 octobre est la Journée internationale des filles !

Les droits des femmes commencent avec les filles. C'est pourquoi Plan International veille à ce que les filles du monde entier aient toutes les chances de devenir des femmes indépendantes et autonomes. Chaque année, le 11 octobre, Journée mondiale de la fille, nous faisons entendre notre voix pour toutes les filles et les jeunes femmes. Ensemble, nous libérons leur potentiel.

#GirlsTakeOver 2022

#GirlsTakeover 2022 - postulez maintenant !

Tu souhaites «rerpendre» pendant une journée l'une des plus hautes fonctions politiques de Suisse et faire un geste pour l'égalité des droits ? Tu as entre 14 et 24 ans ? Alors pose ta candidature maintenant pour un #GirlsTakeOver avec le président de la Confédération Ignazio Cassis le 11 octobre 2022 !

 

«Equal Power Now !»

Milania, 16 ans
Milania, 16 ans, du Pérou, s'engage dans sa communauté pour sensibiliser à l'importance de l'éducation des filles et aux conséquences négatives d'un mariage précoce. ©Plan International

Pourquoi avons-nous besoin d'une Journée internationale des filles ?

Il existe une Journée mondiale de l'enfance, il existe une Journée mondiale de la femme. Pourquoi une Journée mondiale de la fille est-elle nécessaire ? La réponse est simple : les filles et les femmes représentent la moitié de la population mondiale, mais peuvent-elles avoir un poids correspondant ? Ont-elles des chances égales ? Tant que la réponse à ces questions sera négative, la campagne pour l'égalité devra se poursuivre. 

Environ 130 millions de filles dans le monde ne vont pas à l'école. Des obstacles tels que le mariage précoce, la grossesse précoce et la violence sexuelle leur rendent difficile l'accès à l'éducation et les empêchent de développer une vie autodéterminée. La Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant stipule que les filles et les garçons ont les mêmes droits. Cependant, les filles et les jeunes femmes se heurtent encore à des obstacles spécifiques à leur sexe.

La Journée mondiale de la fille met en lumière ces obstacles spécifiques, ainsi que les besoins des filles, afin de donner une impulsion au niveau international pour améliorer la situation des filles et des jeunes femmes dans le monde.

À quoi voulons-nous parvenir avec la Journée mondiale des filles ?

Les filles doivent avoir les mêmes possibilités et chances que les garçons. Nous exigeons les mesures suivantes :

  • Promotion ciblée des filles et des jeunes femmes par l'éducation
  • Lutte contre le mariage forcé
  • L'égalité dans tous les domaines de la vie
  • L'application cohérente des lois anti-discrimination
  • Aucune tolérance de la violence à l'égard des filles et des jeunes femmes au nom de la tradition ou de la culture
  • Formation professionnelle et développement des compétences des jeunes femmes

L'histoire de la Journée internationale des filles

La Journée internationale de la petite fille célèbre cette année son dixième anniversaire ! Depuis que les Nations unies ont déclaré le 11 octobre en décembre 2011 la "Journée internationale de la petite fille", c'est un événement mondial important pour donner une voix aux filles et mettre en lumière les obstacles auxquels elles sont confrontées. Plan International a été un leader dans les efforts mondiaux pour construire une coalition de soutien à la Journée de la fille. Cette journée a constitué une étape importante vers une égalité réelle et doit être utilisée comme une rampe de lancement pour une action mondiale en faveur des droits des filles. C'est l'occasion pour les filles et les jeunes femmes d'attirer l'attention sur leur manque de représentation dans l'agenda mondial du développement. 

Les actions #GirlsTakeOver dans le monde entier

Les filles prennent le pouvoir : Avec nos actions #GirlsTakeOver, les filles occupent des espaces et prennent possession de fonctions où elles sont rarement vues ou entendues, en faisant comprendre qu'elles ont le droit d'être là - sans être réduites au silence ou ignorées.

Depuis 2016, Plan International a organisé 5.228 de ces actions #GirlsTakeOver dans plus de 75 endroits pour marquer la Journée mondiale de la fille annuelle. La présidente népalaise Bidhya Devi Bhandari en a donné le coup d'envoi le 5 octobre 2016 : elle a mis son bureau entre les mains d'une fille pendant une journée. En Suisse, les présidents des villes de Coire, Lucerne, Saint-Gall et Zoug ainsi que des entreprises comme la Poste, Google et IKEA ont déjà participé à des campagnes #GirlsTakeOver par le passé. En 2021, le conseiller fédéral Alain Berset a cédé son poste pour une journée à Loukina, 20 ans, qui a ouvert avec lui le Congrès mondial de météorologie à Genève.

Cette action est un plaidoyer pour les droits des filles : elles devraient pouvoir démontrer leurs compétences et changer le monde. Elles doivent démontrer leurs compétences et changer le monde. Car trop souvent, elles ne peuvent pas exercer leur droit à l'éducation et sont exclues des processus sociaux importants. Nous exigeons donc que les voix des filles et des jeunes femmes soient entendues à tous les niveaux. Les chiffres parlent d'eux-mêmes :22 des 193 chefs d'État et seulement 8 % des CEO des 500 plus grandes entreprises du monde sont des femmes. Notre mouvement "Girls Get Equal" veille à ce que les filles aient une voix politique plus forte, et l'action associée #GirlsTakeOver leur donne la parole. 

Journée mondiale des filles du 11 octobre 2021

Point de Presse de l'OMM
Loukina Tille et Alain Berset au point de presse de l'OMM. © Plan International Schweiz

Loukina Tille, âgée de 20 ans, a ouvert aux côtés d’Alain Berset le congrès spécial de l’Organisation météorologique mondiale OMM du 11 octobre 2021. À l’occasion de la Journée internationale de la fille, elle a mis ainsi en avant l’importance pour les jeunes femmes d’avoir leur mot à dire. C’était la première fois qu'un conseiller fédéral suisse a participé à un #GirlsTakeover.

Media Corner

TouT sur le Takeover avec Loukina Tille et Alain Berset

Égalité des sexes et représentations

Un aspect important de l'égalité des filles, y compris en Suisse, est le peu ou l'absence de « rôle modèles » féminins, que ce soit dans le lieu de travail, dans les films ou dans les médias. Le rapport #RewriteHerStory de Plan International montre que pas une seule femme n'a réalisé l'un des 56 films les plus populaires de 2018. Ce chiffre est inquiétant et a un impact énorme sur l'image des femmes qui est communiquée et sur la façon dont les filles et les jeunes femmes se perçoivent.

Les modèles et les mentors qui encouragent et accompagnent les filles et les jeunes femmes de l'enfance à la vie professionnelle peuvent faire une grande différence.

Le passage de la fille à la femme, de la formation à la vie professionnelle, est une phase cruciale. L'enquête indépendante de Plan International Suisse sur la situation de l'égalité des sexes en Suisse a révélé que l'optimisme des jeunes femmes diminue considérablement lorsqu'elles entrent sur le marché du travail et veulent faire carrière. 60% des filles et des femmes sont d'accord sur le fait que les femmes occupant des postes de direction doivent être plus performantes pour être respectées que les hommes occupant des postes similaires.
 

Soutenez notre fonds pour les filles et aidez des filles dans le monde entier à mener une vie autonome.