Mädchen in Vietnam mit Mikrofon

Journée internationale des filles

Les droits des femmes adultes commencent par les droits des petites filles. C'est pourquoi Plan International s'engage à ce que les filles du monde entier disposent de toutes les conditions nécessaires pour devenir des femmes fortes et libres. Chaque année, Plan International mène des actions auprès du Grand Public afin de sensibiliser la société à la situation des filles.

Journée mondiale des filles le 11 octobre 2021

Point de Presse de l'OMM
Loukina Tille et Alain Berset au point de presse de l'OMM. © Plan International Schweiz

Marquant la Journée internationale de la fille du 11 octobre, des jeunes femmes occupent des espaces dans lesquels elles sont rarement présentes et écoutées, avec en arrière-plan l’action #GirlsTakeover de Plan International. Celle-ci vise à encourager les filles en voie de devenir femmes à réaliser leurs rêves et à défendre leurs intérêts. Une action qui, en parallèle, veut inspirer les organisations et entreprises pour promouvoir les droits des filles et l’égalité des genres. C’était la première fois qu'un conseiller fédéral suisse a participé à un Takeover.

Loukina Tille, âgée de 20 ans, a ouvert aux côtés d’Alain Berset le congrès spécial de l’Organisation météorologique mondiale OMM du 11 octobre 2021. À l’occasion de la Journée internationale de la fille, elle a mis ainsi en avant l’importance pour les jeunes femmes d’avoir leur mot à dire.

Media Corner

TouT sur le Takeover avec Loukina Tille et Alain Berset
Une fille du Cambodge parle d'égalité
Les opinions et les intérêts des filles doivent être entendus et acceptés. © Plan International

Pourquoi avons-nous besoin d'une Journée internationale des filles ?

Il existe une Journée mondiale de l'enfance, une Journée mondiale de la femme. Pourquoi avons-nous besoin de la Journée mondiale des filles ? La réponse est simple : malgré tous les progrès accomplis, le monde n’accorde pas assez d'attention aux défis auxquels les filles sont confrontées. Par exemple, environ 130 millions de filles dans le monde ne vont pas à l'école. Des obstacles tels que le mariage précoce, les grossesses précoces et la violence sexuelle font qu'il leur est difficile d'accéder à l'éducation et les empêchent de vivre de manière indépendante.

La Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant stipule que les filles et les garçons ont les mêmes droits. Cependant, elles n'ont toujours pas les mêmes chances : les filles sont le plus souvent victimes de discrimination et empêchées de se développer librement et de manière autonome. 

La Journée mondiale des filles met ces problèmes et les besoins des filles au premier plan. Ainsi, au niveau international, une impulsion est donnée pour améliorer la situation des filles.

À quoi voulons-nous parvenir avec la Journée mondiale des filles ?

Les filles doivent avoir les mêmes possibilités et chances que les garçons. Nous exigeons les mesures suivantes :

  • Promotion ciblée des filles et des jeunes femmes par l'éducation
  • Lutte contre le mariage forcé
  • L'égalité dans tous les domaines de la vie
  • L'application cohérente des lois anti-discrimination
  • Aucune tolérance de la violence à l'égard des filles et des jeunes femmes au nom de la tradition ou de la culture
  • Formation professionnelle et développement des compétences des jeunes femmes

L'histoire de la Journée internationale des filles

Afin que la communauté internationale accorde plus d'attention aux filles, Plan International a appelé à la convocation d'une journée internationale d'action pour les filles. En décembre 2011, les Nations Unies ont déclaré le 11 octobre "Journée internationale de la fille". Il s'agissait d'un jalon sur la voie d'une véritable égalité. Depuis lors, de nombreuses activités organisées chaque année à l'occasion de la Journée internationale de la fille ont mis en lumière les difficultés et les préoccupations des filles.

Les actions « Take Over » dans le monde

Depuis 2016, Plan International a organisé 5.228 événements « Take Over » dans plus de 75 lieux à l'occasion de la Journée internationale de la fille. Par exemple, la présidente du Népal, Bidhya Devi Bhandari, a donné le coup d'envoi de l'événement le 5 octobre 2016 en cédant ses fonctions aux filles pendant une journée. En octobre 2020, Aava Murto, 16 ans, a repris la fonction de la Première ministre finlandaise. En Suisse, les maires de Coire, Lucerne, Saint-Gall et Zoug ainsi que des entreprises telles que La Poste, Google et IKEA ont participé à des actions « Take Over » par le passé.

Cette action est un plaidoyer pour les droits des filles : elles devraient pouvoir démontrer leurs compétences et changer le monde. Trop souvent, elles ne sont pas en mesure d'exercer leur droit à l'éducation et sont exclues des processus sociaux importants. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 22 des 193 chefs d'État et seulement 8 % des CEO des 500 plus grandes entreprises du monde sont des femmes. Pour changer cette situation, Plan International s'est engagé à améliorer la vie de millions de filles grâce à ses programmes pour la protection, la promotion et l'autonomisation des filles et à son mouvement « Girls Get Equal ». Le « Take Over » fait partie de ce mouvement et donne une voix aux filles à travers le monde.

Cette action est un plaidoyer pour les droits des filles : elles devraient pouvoir démontrer leurs compétences et changer le monde. Trop souvent, elles ne sont pas en mesure d'exercer leur droit à l'éducation et sont exclues des processus sociaux importants. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 22 des 193 chefs d'État et seulement 8 % des CEO des 500 plus grandes entreprises du monde sont des femmes. Pour changer cette situation, Plan International s'est engagé à améliorer la vie de millions de filles grâce à ses programmes pour la protection, la promotion et l'autonomisation des filles et à son mouvement « Girls Get Equal ». Le « TakeOver » fait partie de ce mouvement et donne une voix aux filles à travers le monde.

Égalité des sexes et représentations

Are you with us?

Un aspect important de l'égalité des filles, y compris en Suisse, est le peu ou l'absence de « rôle modèles » féminins, que ce soit dans le lieu de travail, dans les films ou dans les médias. Le rapport #RewriteHerStory de Plan International montre que pas une seule femme n'a réalisé l'un des 56 films les plus populaires de 2018. Ce chiffre est inquiétant et a un impact énorme sur l'image des femmes qui est communiquée et sur la façon dont les filles et les jeunes femmes se perçoivent.

Les modèles et les mentors qui encouragent et accompagnent les filles et les jeunes femmes de l'enfance à la vie professionnelle peuvent faire une grande différence.

Le passage de la fille à la femme, de la formation à la vie professionnelle, est une phase cruciale. L'enquête indépendante de Plan International Suisse sur la situation de l'égalité des sexes en Suisse a révélé que l'optimisme des jeunes femmes diminue considérablement lorsqu'elles entrent sur le marché du travail et veulent faire carrière. 60% des filles et des femmes sont d'accord sur le fait que les femmes occupant des postes de direction doivent être plus performantes pour être respectées que les hommes occupant des postes similaires.

Lors de la Journée internationale de la fille, nous montrons à quel point il est important que les jeunes femmes occupent des postes de direction et nous créons des « rôle modèles » pour toutes les filles.

soutenir les filles

Soutenez notre fonds pour les filles et aidez des filles dans le monde entier à mener une vie autonome.