Elma prend le relais de Martin Candinas
Dans le cadre de l'action #GirlsTakeover de Plan International, Elma Gromilic, 19 ans, « prend le relais » en tant que présidente du Conseil national le 29 septembre. Photo : Plan International Suisse
12.09.2023 - de Plan International Schweiz, Elma Gromilic

Elma Gromilic, 19 ans, « prend le relais » en tant que « première citoyenne du pays »

Nous sommes ravis ! Elma Gromilic, 19 ans, est la candidate #GirlsTakeover de cette année et « reprendra » le 29 septembre la fonction du président du Conseil national Martin Candinas. Chaque année, Plan International organise l'action #GirlsTakeover à l'occasion de la Journée internationale de la fille. Elma se présente ici et nous dit ce qui la motive, comment elle est entrée en politique et pourquoi l'égalité des genres et la promotion des filles et des jeunes femmes lui tiennent particulièrement à cœur.

Je ne me définis pas par les postes que j'occupe, mais par la vision que j'ai de ma vie. Cela a toujours été le cas. Tout a commencé à l'âge de 13 ans, lorsque j'ai su que je voulais faire quelque chose qui me comblerait. Dès mon plus jeune âge, j'avais un « esprit combatif ». Très jeune, je demandais souvent à mes parents : « Maman, papa, pourquoi c'est comme ça, ce n'est pas possible, ce n'est pas juste. »

J'ai commencé à gérer des projets de manière indépendante à l'âge de 13 ans. C'est à cette époque que j'ai rencontré l'ancien chancelier d'État du canton de Zurich Beat Husi. À la fin de la conversation, il m'a encouragé et m'a dit qu'il me voyait aussi en politique. Après ce jour, j'ai vu le monde d'un autre œil. J'ai su : C'EST ÇA ! C'est ce que j'ai toujours cherché. Un jour, je défendrai le peuple – pour la justice, l'égalité, la liberté et la démocratie.


« Si personne ne l'a fait avant toi, tu seras la première »

J'ai participé à la session fédérale des jeunes. Un an plus tard, je suis devenue membre du forum et deux ans plus tard, fraîchement âgée de 18 ans, j'ai été élue à la présidence de la session et je préside fièrement notre session nationale des jeunes depuis près de deux ans. Après cela, tout s'est accéléré pour moi. Je travaille très fort et je donne toujours le meilleur de moi-même. Je me fixe des objectifs à court terme pour pouvoir atteindre mon objectif à long terme. Mon objectif à long terme, la vision de ma vie, me motive et me rend fort. Les objectifs à court terme m'accompagnent et me renforcent également, car je peux toujours regarder en arrière, par étapes, ce que j'ai déjà réussi à accomplir. Ainsi, je ne me laisse jamais abattre par les défaites, mais je continue à me renforcer. J'ai vite appris cela en politique. Parfois, tout ne fonctionne pas du premier coup, ni même au deuxième, au troisième ou au huitième essai. Mais au dixième essai, cela peut fonctionner. Grâce à ces expériences, j'ai appris à ne jamais abandonner et à toujours persévérer. En outre, la société nous dicte souvent comment nous devrions vivre et ce qu'il vaut mieux ne pas faire parce que ce n'est pas considéré comme une bonne chose pour une « femme ». Ou un autre exemple que j'entends constamment: « Oh, ma voix n'a pas d'importance ! » C'est précisément là que je veux intervenir et changer les choses.

J'ai reçu mon plus grand soutien de mes parents et je leur en serai reconnaissante toute ma vie. Ils m'ont toujours encouragé et m'ont soutenu autant qu'ils le pouvaient. Ils ne m'ont jamais fait sentir que quelque chose n'était pas possible. Cette éducation que j'ai reçue à la maison, je la souhaite à tout le monde.

Pour moi, c'est clair : tout est possible. C'est pourquoi je vis selon le principe suivant : « Si personne ne l'a fait avant toi, tu seras la première. »


Soutenez notre fonds pour les filles

Plan International soutient des jeunes femmes comme Elma dans le monde entier et leur donne les moyens de réaliser leur plein potentiel. En faisant un don au Fonds pour les filles, vous nous aidez à réaliser plus de projets et à autonomiser davantage plus de filles et de jeunes femmes.


Intéressé(e)? Le partager: