Syrische Flüchtlingsmädchen in der Schule
18.06.2019

Une deuxième chance pour les réfugiés Syriens

Ce qui parait impossible a été réalisé par un bon nombre de réfugiés Syriens en Egypte : créer sa propre entreprise. La fuite de la patrie laisse des traces profondes et aussi à la vie d’après. La plupart des réfugiés n’ont pas la force de survivre – ils n’ont aucune base d’existence. 

De la fuite au démarrage 

Pour ne pas laisser ces personnes dans la misère Plan International a ouvert un projet dans la ville égyptienne de Damietta. Des femmes et hommes, à partir de 18 ans, ont la possibilité de créer leur propre entreprise et ainsi amener la stabilité dans leur vie. Ceci est possible avec des formations diverses leur permettant d’étendre leur capacité technique, d’apprendre les aspects financiers et comment faire un plan d’affaires. Des subventions financières permettent de faire fonctionner leur entreprise dans la phase initiale.

sécurité et stabilité

A ce jour 320 réfugiés Syriens et 80 jeunes gens de l’Egypte ont bénéficié du projet. La moitié sont des femmes comme la Syrienne Ahlam Qarina. Elle a fui en Egypte avec ses enfants et son mari malade. A part quelques possessions personnels elle n’avait rien. Grace au projet elle a pu acheter une machine à coudre et établir un atelier de couture pour femmes. « Ma formation avec Plan m’a complétement changé. J’ai acquis des capacités entrepreneuriales et ceci a pu me permettre d’avoir une maison pour ma famille » raconte la femme de 30 ans. Dans la deuxième phase le projet visera d’améliorer la situation économique de 2'000 réfugiés Syriens, Egyptiens et Egyptiennes. En outre le projet fera une contribution importante afin de renforcer la cohésion entre les Egyptiens et les réfugiés Syriens.


Intéressé(e)? Le partager: