Geeta steht vor einer Wand in ihrem Café.
Geeta steht vor einer Wand in ihrem Café. Unterstützen Sie unser Projekt für Mädchen und junge Frauen in Nepal und helfen Sie damit jungen Frauen wie Geeta.

Renforcer l'autonomie des jeunes femmes au Népal

Ce projet vise à renforcer les filles et les jeunes femmes dans leurs droits et à les former en vue d’activités économiques. Elles auront ainsi la chance de connaître une vie autonome, seront à même de s’opposer à la violence et à la discrimination ainsi que de trouver une voie pour sortir de la pauvreté.

Rendre les jeunes femmes népalaises plus fortes

Notre projet pour rendre les jeunes femmes népalaises plus fortes

Région de projet 

30 villages dans le district de Parbat

Durée du projet

De mars 2017 à février 2020

Mesures

  • Formation pour une vie autonome 
  • Fondation de coopératives de femmes 
  • Renforcement économique de jeunes femmes  

Au Népal, un quart de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté et 12,5% des habitants gagnent moins de deux francs par jour (World Bank 2017). La population des castes inférieures (comme les Dalits) vivant dans les régions rurales de montagne est particulièrement touchée par l’indigence.
  
Souvent, les jeunes femmes n’ont aucune possibilité de sortir de la spirale de la pauvreté car elles ne peuvent que rarement apprendre un métier et travaillent généralement sans être payées. Dans le cas contraire, elles sont presque exclusivement actives dans des professions agricoles du plus bas niveau. Les filles et jeunes femmes de la caste Dalit sont les plus touchées par cette situation. Les Dalits («intouchables») font partie d’une caste inférieure. Elles vivent la plupart du temps dans la pauvreté, ne possèdent pas de terre et, dès leur enfance, ont le sentiment d’être inférieures aux autres.

Nos objectifs de projet

  • Formation pour une vie autonome: nous enseignons aux jeunes femmes différents thèmes tels que l’égalité des droits, les droits des enfants et la santé sexuelle. Elles peuvent ainsi acquérir des compétences propres importantes et apprendre à défendre leurs droits.  
  • Fondation de coopératives de femmes: dans chaque village, des organisations de femmes sont fondées et un soutien est accordé à celles qui existent déjà. De cette manière, les jeunes femmes et les filles ont la possibilité d’échanger leurs expériences et de résoudre ensemble leurs problèmes tels que la violence domestique ou le mariage des enfants. Les coopératives collectent aussi des moyens financiers: Lorsqu’elles aspirent à l’indépendance, les femmes disposent ainsi de possibilités d’emprunts.  
  • Renforcement économique de jeunes femmes: les jeunes femmes suivent des formations professionnelles qui leur permettent ensuite de gagner leur propre revenu.  
  • 6565 filles et jeunes femmes (dont des filles Dalits) bénéficient de ce projet. 

Ce que nous pouvons faire pour assurer le succès du projet

Plan International Népal développe ce projet sur la base d’une première phase. Nous réalisons les différentes activités avec des partenaires d’ONG. Au sein du projet, nous coopérons de manière ciblée avec le gouvernement local, plus particulièrement avec le Département de l’agriculture, afin de promouvoir la culture commerciale de légumes au moyen de techniques écologiques. Notre travail implique aussi étroitement l’économie privée afin que les femmes qui achèvent une formation soient en mesure de trouver ensuite un poste de travail.