Geeta devant un mur dans son café.
Soutenez notre projet au Népal et aidez ainsi des jeunes femmes comme Geeta à devenir plus indépendante grâce aux coopératives de femmes.

Renforcer l'autonomie des jeunes femmes au Népal

Ce projet vise à renforcer les filles et les jeunes femmes dans leurs droits et à les former en vue d’activités économiques. Elles auront ainsi la chance de connaître une vie autonome, seront à même de s’opposer à la violence et à la discrimination ainsi sortir de la pauvreté.

Rendre les jeunes femmes népalaises plus fortes

Notre projet pour rendre les jeunes femmes népalaises plus fortes

Région de projet 

30 villages dans le district de Parbat

Durée du projet

Août 2020 à juillet 2022

La première phase du projet a eu lieu entre mars 2017 et août 2021

Mesures

  • Formation pour une vie autonome 
  • Fondation de coopératives de femmes 
  • Soutien à l'indépendance économique des femmes et des coopératives

Au Népal, un quart de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté et 12,5% des habitants gagnent moins de deux francs par jour (World Bank 2017). La population des castes inférieures (comme les Dalits) vivant dans les régions rurales de montagne est particulièrement touchée par l’indigence.
  
Souvent, les jeunes femmes n’ont aucune possibilité de sortir de la spirale de la pauvreté car elles ne peuvent que rarement apprendre un métier et travaillent généralement sans être payées. Dans le cas contraire, elles sont presque exclusivement actives dans des professions agricoles du plus bas niveau. Les filles et jeunes femmes de la caste Dalit sont les plus touchées par cette situation. Les Dalits («intouchables») font partie d’une caste inférieure. Elles vivent la plupart du temps dans la pauvreté, ne possèdent pas de terre et, dès leur enfance, ont le sentiment d’être inférieures aux autres.

Nos objectifs de projet

  • Formation pour une vie autonome: nous enseignons aux jeunes femmes différents thèmes tels que l’égalité des droits, les droits des enfants et la santé sexuelle. Elles peuvent ainsi acquérir des compétences propres importantes et apprendre à défendre leurs droits.  
  • Fondation, soutien et renforcement de coopératives de femmes: dans chaque village, des organisations de femmes sont fondées et un soutien est accordé à celles qui existent déjà. De cette manière, les jeunes femmes et les filles ont la possibilité d’échanger leurs expériences et de résoudre ensemble leurs problèmes tels que la violence domestique ou le mariage des enfants. Les coopératives collectent aussi des moyens financiers: Lorsqu’elles aspirent à l’indépendance, les femmes disposent ainsi de possibilités d’emprunts.  
  • Renforcement économique de jeunes femmes: les jeunes femmes suivent des formations professionnelles qui leur permettent ensuite de gagner leur propre revenu.  
  • 8000 jeunes femmes (dont des Dalits), qui font partie de 20 coopératives de femmes deviennent autonomes. 

Ce que nous pouvons faire pour assurer le succès du projet

Pendant toute la durée du projet, nous encourageons la participation active et l'initiative des participantes. Elles prennent part à de nombreuses formations, élaborent un document de stratégie à long terme et des plans d'action annuels, rencontrent les institutions financières, le gouvernement local et d'autres parties prenantes. Cela leur permet de gérer les coopératives de manière indépendante après la fin du projet et garantit leur durabilité

 

Tara est devenue un exemple pour les jeunes filles de sa région

Mariage et abandon scolaire à 17 ans: devenir adulte était difficile pour Tara. Mais grâce à la coopérative de femmes, Tara a rebondi pour un avenir serein.

Découvrir l'histoire