Jeune femme au Salvador
Le projet vise à améliorer la situation de ces jeunes personnes et à leur assurer des perspectives d’avenir. Âgés de 18 à 29 ans, quelque 900 jeunes adultes participent à des ateliers et des cours les préparant à la vie professionnelle.

Perspectives professionnelles au Salvador

Nous voulons améliorer la situation sociale et économique des jeunes adultes, et plus particulièrement celle des jeunes femmes. Ce travail se focalise donc sur l’intégration des jeunes femmes et hommes dans le monde formel du travail.

améliorer la situation des jeunes

Région de projet 

San Salvador, Sonsonante, La Libertad et Chlatenango

Durée du projet 

D’août 2016 à août 2020

Mesures

  • Ateliers préparatoires à la vie active pour 900 jeunes adultes.
  • Formation professionnelle pour environ 720 jeunes femmes et hommes.
  • Placement pour des postes de travail et des stages.
  • Soutien aux jeunes femmes et hommes lors de la fondation de leur propre entreprise.

El Savador est un pays où les jeunes adultes n’ont que des chances restreintes sur le marché du travail. Cela s’explique principalement par de mauvaises possibilités de scolarité et de formation ainsi que le manque de qualifications professionnelles. Les principaux obstacles économiques sont la corruption, le taux de violence élevé et les incertitudes légales. Il en résulte un fort taux de chômage. Dépourvus de formation, les jeunes – et tout spécialement les femmes – travaillent donc souvent dans un secteur informel pour un salaire très bas, sans sécurité sociale.

Nos objectifs de projet

Le projet vise à améliorer la situation de ces jeunes personnes et à leur assurer des perspectives d’avenir. Âgés de 18 à 29 ans, quelque 900 jeunes adultes participent à des ateliers et des cours les préparant à la vie professionnelle. Nous intégrons des entreprises locales dans nos activités de projet. Ces jeunes bénéficient d’un accès facilité au monde du travail grâce à des stages et des expositions professionnelles. Notre projet sélectionne en particulier des jeunes femmes de familles pauvres, qui n’ont pas suivi de scolarité, n’étudient pas, ni ne travaillent.

Ce que nous pouvons faire pour le succès du projet

Afin de définir les secteurs économiques dans lesquels la demande en travailleurs est la plus forte, nos équipes de projets rendent visite à des employeurs potentiels. Ensuite, nous adaptons nos formations sur la base de ces résultats. Les formations professionnelles comportent différents aspects tels que la transmission de compétences sociales, l’organisation de la vie quotidienne, la préparation à des entretiens d’embauche et la conscience des responsabilités. Les jeunes qui présentent un potentiel entrepreneurial sont préparés à fonder leur propre entreprise. Cela englobe la création d’un plan commercial et les connaissances nécessaires pour tenir sa propre comptabilité. Un concours donne aux jeunes femmes et hommes l’occasion de présenter leur plan commercial et, en cas de succès, les récompense par un capital de départ destiné à leurs premiers investissements.