Fille au Népal
Le système de Kamaiya fait partie des traditions fortement ancrées au sein de la population Tharu. Il s’agit d’une forme de servage par laquelle les familles pauvres vendent leurs filles comme servantes à des familles riches.

Bourses pour filles kamalaris

Ce projet vise à permettre aux filles kamalaris d’obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur, de suivre des études ou une formation professionnelle qui leur ouvriront les portes du monde du travail.

Nouvelle vie pour les filles kamalari

Région de projet 

Dang, Kailali et Kanchanpur

Durée du projet

De juin 2016 à octobre 2018

Mesures

  • Bourses pour 232 filles afin qu’une formation ou des études leur soient possibles.
  • Soutien intense des filles pendant toute la durée du projet.
  • Les filles disposent d’un conseil professionnel et mettent leur réseau sur pied.

Le système de Kamaiya fait partie des traditions fortement ancrées au sein de la population Tharu. Il s’agit d’une forme de servage par laquelle les familles pauvres vendent leurs filles comme servantes à des familles riches. Encore enfants, les filles doivent y accomplir de lourds travaux physiques et n’ont généralement aucune chance de suivre l’école. 

Nos objectifs de projet

Nous avons pu libérer bon nombre de ces filles de leur servitude. Aujourd’hui, elles vivent à nouveau dans leur famille et peuvent suivre leur scolarité. Peu de filles ont toutefois la possibilité de poursuivre leurs études après leur dixième année en raison de l’indigence qui les contraint à travailler. Grâce à notre projet, les anciennes filles kamalaris peuvent continuer leur filière de formation afin d’avoir la chance, à long terme, de sortir de la pauvreté.

Ce que nous pouvons faire pour le succès du projet

  • Soutien des filles par des bourses
  • Création de groupes d’apprentissage
  • Ouverture de comptes pour le versement des bourses que les filles gèrent elles-mêmes. 
Intéressé(e)? Le partager: